Bonjour à tous !!

je voudrais présenter ma profonde gratitude et remerciement à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin au développement de ce blog ainsi que les bénévoles de Primeurs de vie Lyon et Michel Dombre et sa femme qui nous ont permit de planter ces arbres en conscience.

J’ai découvert la permaculture à travers les vidéos de Geoff Lawton, je souhaiterais exprimer ma reconnaissance pour son travail qui à été source d’inspiration et de motivation pour moi.

Le jardin de Primeurs de vie à Lyon à été aménagé et penser lors de ce processus de découverte, il est riche d’enseignement car en 2011, lorsque cette aventure collective à commencé, personne n’avait suivit le cours certifié en permaculture.

vue d'ensemble en novembre 2012, on peut remarquer les cultures sur buttes en dessous de la partie ouest de la forêt nourricière coupler à une baissière

vue d’ensemble du jardin en novembre 2012, on peut remarquer les cultures sur buttes en dessous de la partie ouest de la forêt nourricière coupler à une baissière

La forêt prend une forme en « L » tourné à l’envers afin de couper le vent dominant venant du Nord Ouest. Les baissières (tranché dont le fond est sur le même niveau) permettent de stopper l’érosion par le ruissellement sur le chemin adjacent au jardin, de la disperser sur le terrain et de l’infiltrer. Lors d’épisode pluvieux important des milliers de litres d’eau rechargeant les nappes phréatique et alimentent par la même occasion notre forêt pour sa prospérité et résilience sur le long terme.

Le jardin est longé du côté Est par une forêt, la forme en « L » permettra donc à maturité de créer un micro-climat par un système de « trappe à chaleur ».

la baissière creuser par la mini-pelle

la baissière creuser par la mini-pelle (2011)

 

trous de plantation des arbres

trous de plantation des arbres (2011)

plantation ici une variété ancienne de pommer "api étoile", la pomme formant des côtes rappelant une étoile à 5 branches

plantation ici une variété ancienne de pommer « api étoile », la pomme formant des côtes rappelant une étoile à 5 branches (2011)

plantation de la haie au dessus de la forêt nourricière

plantation de la haie au dessus de la forêt nourricière (2011)

finition avant la fin de la journée

finition avant la fin de la journée (2011) On peut voir la haie de petits fruits sur le côté droit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce stade seul les arbres fruitiers et les petits fruits ont été mis en place, ils représentent l’étage supérieur et intermédiaire de la forêt nourricière. On peut noter l’agencement plutôt rectiligne qui se contente de suivre la courbe de la baissière, un placement différents en jouant sur les hauteurs du terrain et des distances aurait permit de rendre une atmosphère plus « sauvage ». Il reste à mettre en place les fixateurs d’azote de court, moyen et long terme ainsi que l’étage inférieur composant entre autre la « guilde » (association de plante visant à faire prospérer les arbres de la forêt).

La plantation de la haie aurait mérité de se faire en amont de la baissière plutôt que sur la butte de celle ci. En effet, le fond de la tranchée doit être semer ou alors mulcher. Dans cette configuration les vents dominants aurait naturellement entrainer les feuilles à s’accumuler dans le fond de la baissière sans aucune énergie extérieur, d’autre part la proximité à terme avec les arbres fruitiers risque de favoriser les champignons par l’augmentation de l’humidité (diminution des mouvements d’airs du à la promiscuité)

Enfin, aucun passage n’a été définit pour accéder aux arbres.